One of these days i’m gonna get organezized

Travis Bickle: I should get one of those signs that says « One of these days I’m gonna get organezized ».
Betsy: You mean organized?
Travis Bickle: Organezized. Organezized. It’s a joke. O-R-G-A-N-E-Z-I-Z-E-D…
Betsy: Oh, you mean organezized. Like those little signs they have in offices that says, « Thimk »?

(Taxi Driver 1976)

Je devrais être plus organisé, j’avoue, je ne suis pas le champion de l’organisation. Alors j’ai ressortie Getting things Done: the art of stress-free productivity un classique de David Allen, je me suis dis que ça pourrait me donner des idées.  Pour ceux qui ne le connaisse pas, voici en gros, en quoi ça consiste.

D’abord, recenser tous ce que vous avez à accomplir. (maintenant, plus tard, un jour peut-être)

Ensuite, prendre sans délai des décisions à propos de toutes nouvelles tâches qui nous incombe.

Gérer l’action.

Selon David Allen, il est possible de s’entraîner (comme un athlète) à être un travailleur du savoir plus rapide, plus pro-actif et plus déterminé (sound good!)
L’idée serait d’arriver à se fier entièrement sur un système d’organisation personnelle.

Comment ça marche?

Le processus de base proposé par Allen pour travailler dans un esprit de contrôle dans la détente est une méthode de gestion du flux du travail en 5 étapes:

1. Collecter
Il s’agit de recueillir tous les éléments qui pourrait s’accrocher à notre esprit, ça peut aller dans le sens de ne pas oublier le lait, à toutes nouvelles tâche qui s’accumule au cours de la journée, les courriels, les téléphones à faire, les factures à payés etc…l’idée, c’est d’accumuler tous ça dans une boîte (in box) et de la vider régulièrement, évidemment, sinon, à quoi ça sert d’avoir une in-box?

2. Traiter
Organiser les actions. Quelles questions doit-on poser à propos de chaque entrée? C’est quoi ça? Une action est-elle nécessaire?

3. Organiser
Donc, si il n’y a pas d’action nécessaire, ça va dans la poubelle, ou on le garde à titre de référence, etc…
Pour les éléments activable, on devrait se munir d’une liste de projet, de chemises ou de classeur, d’un calendrier, d’une liste de premières actions à exécuter, et d’une liste de tâche.
Le but? Toutes les catégories doivent être concrétisées d’une manière ou d’une autre.

Voici un organigramme proposé par Allen pour nous aider à y voir plus clair:

 

Toutes les catégories doivent être concrétisées d’une manière ou d’une autre.

 

4. Examiner les actions et évaluer les options.
Il s’agit de revoir régulièrement l’ensemble des projets en cours, de se donner l’occasion de saisir d’un seul coup, l’ensemble des actions définies et des options qui se présentent. Ça ressemble à une synchronisation constante du système de gestion, ce qui nous permettrais de prendre des décisions éclairées en toutes circonstances.

5. Agir en fonction des options choisies.
L’objectif principal de ce processus, c’est de prendre des bonnes décisions sur ce que l’on doit faire à divers moments de la journée.

 

Sinon il y a aussi la méthode de Jerry Seinfeld, beaucoup plus simple; Don’t Break The Chain!

1. Choisir un objectif

2. Marquer les jours travaillées en rapport avec cet objectif sur un calendrier.

3. Utiliser la chaîne des jours marqués comme source de motivation.

 

Et voilà, c’est assez pour aujourd’hui, i need to get organezized!

Bon vent! et à la semaine prochaine!

Patrice

3 réflexions sur “One of these days i’m gonna get organezized

  1. Attention aussi à ne pas tomber dans l’excès, et passer son temps à faire des listes et à les organiser. GTD donne aussi d’autres grandes lignes qui permettent facilement de rester en contrôle :
    * si une action peut-être faite en moins de 5 minutes, la faire immédiatement;
    * observer ce qui nous prend le plus de temps et changer ce processus;
    * si une tâche reste plus de 1 mois dans une liste c’est qu’elle ne sera jamais faites; autant la jeter…
    * se vider la tête, pour pouvoir rester concentrer sur l’action

    Un autre livre que je te conseillerais sur ce sujet c’est « eat that Frog » de Bryan Tracy
    http://www.amazon.com/Eat-That-Frog-Great-Procrastinating/dp/B000MTET8S

    • Merci pour ton commentaire Marco, tu as tout à fais raison quand tu dis qu’on peut tomber dans l’excès à faire des listes, je crois que c’est une questions de discipline et d’équilibre n’est-ce pas?
      Merci pour la recommandation de lecture, c’est toujours apprécié.

      Patrice

  2. Pingback: Notes de lecture: Eat That Frog de Brian Tracy. | Carpe Diem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s