L’Homme cultivé

Après «l’Homme autotélique», voici «l’Homme cultivé».

Qu’est-ce qu’une personne cultivée? Quelqu’un d’intelligent? D’honnête? De curieux? Quelqu’un qui a des opinions sur tout, qui sait tout?

Je me suis inspiré ici d’un extrait d’une lettre qu’Anton Tchekhov (un de mes auteurs préférés) a écrit à son frère Nicolaï, artiste peintre alors qu’il se plaignait de ne pas être comprit, de ne pas être reconnu, d’être considéré comme un artiste de second ordre. Voici quelques traits d’une personne cultivée qui m’interpelle particulièrement.

L’Homme cultivé respecte l’humain, il est donc gentil, poli, prêt à donner aux autres. La gentillesse est une qualité sous-estimée de nos jours, quand on dit qu’une personne est gentille, ça sous-entend la plupart du temps, qu’elle n’est pas très futée, je ne suis pas d’accord avec ça, ça représente pour moi, de toute évidence, un signe d’intelligence et de culture.

Il ne fait pas d’histoire avec ses propres affaires, il ne va pas étaler à qui veut l’entendre ses déboires personnels.

Il a de la sympathie, de la compassion,  pas seulement pour les quêteux, mais il est aussi touché par ce que l’oeil ne voit pas.

Il respecte la propriété d’autrui.

Il est sincère et exècre le mensonge. Il ne ment pas, même dans les petites choses. Un mensonge est une insulte à celui qui écoute et le met dans une position inférieur. Il n’est pas poseur il agit en société comme à la maison. Il ne se vante pas devant les plus humbles. Il ne va pas forcer les gens aux confidences sur les autres, à potiner. Par respect pour les oreilles d’autrui, il sera plutôt silencieux.
Il ne va pas se dénigrer afin d’attirer la compassion. Il ne va pas jouer sur la corde sensible des gens en disant «je ne suis pas compris» «je suis un second violon» tout ça, équivaut à rechercher des effets minables, vulgaire.

Il n’a pas la tête enflé. Il se fout (royalement) de savoir si un tel connaît tel autre, d’être reconnu en entrant quelque part, d’avoir des accès privilégiés. Les vrais talents resteront toujours dans l’obscurité parmi la foule.

S’il a du talent, il le respecte, il va sacrifier les plaisirs faciles pour le développé. Il est méticuleux.
Il prend soin de lui-même, sans coquetterie, s’il est artiste, il recherche la fraîcheur, l’élégance, l’humanité.

Mens sana in corpore sano.

Être cultivé est un travail constant, de lecture, d’étude, de détermination.

des idées de lecture?: Lettres de Tchekhov à sa famille et amis

L’art est long et le temps est court, le temps est précieux.

À bon entendeur, salut!

Bon vent! et bonne semaine!

Patrice

2 réflexions sur “L’Homme cultivé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s