Le clown céleste

Un jour j’écrirai à propos de Michel…

Je dirai qu’y pas de justice pour la mort, c’est sûre,  que c’est comme ça,  que tout le monde y passe, les bons, les mauvais, les gentils les méchants, les blancs, les noirs et ainsi de suite, que c’est pas négociable.
Je dirai qu’ y en a qui parte trop tôt , qu’ y en a qu’on voudrait, qu’on aimerait qui soit encore là.
Je dirai que notre ami Michel fait partie de ceux-là, qu’ il nous manque terriblement.
Je dirai qu Michel était notre clown, dans le sens noble du terme, un éternel gamin, un joueur, un drôle, qu’il nous faisait du bien.
Je raconterai son histoire incroyable, quand il venait tout juste de se marié, qu’il avait enfin trouvé la perle, Carolina, une Brésilienne qu’il avait rencontré en tourné, comment il était heureux.
Qu’il avait trouvé un nid d’amour, que nous venions tout juste de déménager leurs trucs, tout était prêt pour les recevoir après leur voyage de noce.
Que nous n’avons pu nous rendre au Brésil pour le mariage:

Félicitation Michel et Carolina!

We wish we were there with you, but we are by thoughts.

Nous vous souhaitons une belle et longue union, nous vous attendons à
Montréal pour une bonne bouffe!

À bientôt!

Patrice, Marina, Camille et Mattis.

Qu’il nous avait répondu:

Merci beaucoup mes amis et j’ai bien hâte de vous montrer des photos de cet événement merveilleux et de la fête mémorable qui a suivie!

École de samba, mulatas et tambours furent le moment clé et culminant de cette superbe soirée, quel cadeau de mon adorable épouse…

À bientôt mes amis

M. et Mme Cardin Regino Carneiro

Que c’était le 30 novembre 2008

Que pendant son voyage de noce, il a eu un accident….que c’était quand même assez grave….
Qu’il prenait un médicament pour lui éclaircir le sang pour empêcher les coagulations, du coumadin je crois.
Qu’il se serait cogner la tête, qu’il a eu une hémorragie cérébrale, que ça a écrasé son cerveau, qu’ était détruit au 3/4….
Je raconterai que nous étions sous  le choc dans notre petit cercle.
Je raconterai notre première visite à l’hôpital., la fragilité de la vie.

«Alas, poor Yorick! I knew him…; a fellow of infinite jest, of most excellent fancy; … and now, how abhorred in my imagination it is! My gorge rises at it….Where be your gibes now? Your gambols? Your songs? Your flashes of merriment, that were wont to set the table on a roar?» (Hamlet, V.i)

Que le diagnostique n’était pas encourageant, qu’ il n’allait pas s’en sortir.

Il y aura un coup de théâtre dans cette histoire,  Carolina tombera enceinte!
Je devrai probablement ajouter en détail comment ils auraient extirpé du sperme de Michel après l’accident, peu-être pas.

Je parlerai des funérailles, comment on aurait aimé que ça soit.
Qu’après la cérémonie, Carolina nous a montré sur son ipad, une vidéo du fils de Michel en train de prendre son bain, qu’il rigolait avec un petit jouet qui faisait des bulles….
Que le petit s’appel Miguel.

Que ça m’avait fait sourire.

Je dirai quelque chose comme dans cette histoire, c’est la vie qui l’emporte, en quelque sorte.

Le petit Miguel qui rit à gorge déployé en regardant des bulles…

Longue et belle vie! petit Miguel, le Clown Céleste veille sur toi!

Bonne Semaine!

Carpe Diem

Patrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s