7 trucs pour commencer un programme d’entraînement physique

Ça va faire quatre ans que j’ai commencé à m’entraîner de façon régulière. Après deux marathons, un demi-marathon, trois triathlons et un demi-ironman dans l’corps, j’ai beaucoup appris en cours de route, j’ai appris en faisant, j’ai appris des autres, des livres que j’ai lus, de sites web etc…Je suis constamment à la recherche d’informations qui vont me permettre de m’améliorer. Aujourd’hui, j’aimerais partager  quelques trucs que j’ai piqué sur le chemin pour ceux qui veulent commencer et maintenir un programme d’entraînement dans le but d’être ou de se maintenir tout simplement en bonne santé.

1-Commence aujourd’hui

N’importe quoi qui va te faire bouger! Ça n’a pas d’importance quelle sorte d’exercice tu choisis. Marché ou courir est une excellente façon de commencer, parce que tu n’as pas besoin d’équipement sophistiqué pour te lancer, tout ce que tu as besoin, c’est d’une paire de chaussure. J’ai commencé avec une vieille paire de godasse. Pas besoin non plus du dernier gadget à la mode pour mettre un pied devant l’autre, c’est quelque chose que tout l’monde sait faire. En plus c’est le printemps, quelle merveilleuse saison (au Québec) pour commencé à courir, faire du vélo etc…

2-Commence maintenant

Enfile tes running shoes et sors ta carcasse au soleil, sous la pluie, dans le vent peu importe. Ça va te revigorer et tu pourrais avoir du fun par-dessus le marché. Ne prends pas trop la chose au sérieux quand même, comme certains coureurs que tu vas rencontrer sur la route, perdu dans leurs gadgets.

3-Commence petit et lentement

Il faut retenir la bête. Le corps a besoin de s'(ré)-adapter. Plus tu commence lentement plus tu augmentes tes chances de succès. Si tu en fais trop au début, si tu veux aller trop vite, tu risques de te brûler, de te blesser. Un bon programme de course pour les débutants par exemple, serait de commencer à marcher et d’inclure petit à petit la course. (25 minutes de marche, 5 minutes de course, en augmentent graduellement le temps de course.) Un des bénéfices à retenir la bête, c’est que tu vas avoir hâte à la prochaine sortie, hâte de pouvoir dépasser ton temps de course par exemple.

4-Fais-le savoir

Parle de tes objectifs à ton entourage, « je vais courir mon premier 5k à la fin de l’été etc… » Affiche tes objectifs sur ta page facebook, ton compte twitter ou tout autre plate-forme. Une pression public positive est une excellente source de motivation. Inscris-toi à un événement, de voir son nom sur la liste des participants est aussi une bonne source de motivation, après tout, il faut bien livrer la marchandise, il faut bien que les bottines suivent les babines!

5-Repose-toi

Tes muscles ont besoin de se « refaire une santé » aussi. Je suis un adepte du « cross training » triathlon oblige, je m’entraîne à chaque jour, mais ce sont des parties du corps différentes qui sont engagées. Je garde une journée par semaine de « congé » ou d’exercices plus « soft » comme le yoga par exemple.

6-Sois positif (yes you can!)

« la douleur est inévitable, la souffrance est optionnelle ». Faut pas se conter de menteries, ‘y aura des jours, où ça va être plus difficile que d’autres. La petite voix qui dit: Ça m’tente pas, j’peux pas courir aujourd’hui, j’serai jamais capable de courir 5-10-15 ou peu importe le nombre de kilomètres. Notre cerveau, c’est connu, est configuré pour l’économie, survit oblige, ça se traduit en paresse entre autre, on est toujours un peu fatigué etc…80% du succès c’est de se présenter, c’est tout ce que ça demande. Les pensées négatives, il faut les enlever du chemin, elles sont en général assez superficielle, ensuite, tu pars la machine, un coup parti, on est de l’autre côté, sur la bonne track. Des pensées positives ça veut dire: je peux faire ça, je suis de plus en plus endurant, de plus en plus fort, je suis persévérant et ainsi de suite. S’ensuit une chaîne de petite victoire sur soi-même, qui vont devenir des petits succès, qui vont devenir de grandes réalisations.

Ce qui est intéressant avec l’entraînement physique, ce sont les effets secondaires que ça procure. Oui tu vas te sentir de mieux en mieux. Oui tu vas sentir un regain d’énergie. Oui tu vas avoir plus de fun. Oui tu vas te sentir plus beau, plus fort, plus en confiance, ah oui, tu vas perdre du poids aussi. Mais tout ça, c’est pas une fin en soi. Tout se que tu as à faire, c’est d’être constant dans ton entraînement, les résultats viendront d’eux-mêmes.

7-Sois patient

‘Y a pas de raccourcis dans l’entraînement, oui ça prend du temps. Mais ça vaut la peine. C’est le meilleur investissement que tu peux faire sur toi-même. Investir dans ton capital santé.

La route est longue, ‘y aura des moments difficiles, des moments de découragement, tu peux tomber du cheval des fois. Faut pas trop s’en vouloir si on saute un entraînement. L’important, c’est de remonter en selle, et de ne rien laisser sur ton chemin pour arrêter ton voyage.

Dans l’fond, s’entraîner, c’est comme aller au terrain de jeu quand on était ti-cul. On s’amusait, on courrait d’un bord pis d’l’autre, on sautait, on criait, on tenait pas en place. S’entraîner peut et doit être plaisant.

Sors, respire à fond l’air frais du matin du soir, regarde le soleil se lever se coucher, regarde le ciel, les arbres, la terre, saute dans les flaques d’eau, dans la boue.

Vas-y! C’est la meilleure chose que tu peux faire, maintenant!

Autres bénéfices notables de l’exercice physique

Pratiquer de façon régulière l’exercice peu diminuer la pression sanguine, diminuer le niveau de cholestérol, réduire les risques d’accidents cardio-vasculaire, aider à la prévention du diabète, renforcer le système immunitaire, améliorer la qualité du sommeil et peut même réduire les risques de certains cancers, sans parler du maintien de la masse musculaire, de la santé des os, des articulations. C’est aussi important pour le cerveau que pour le reste du corps: meilleure humeur, réduction du stress, de l’anxiété, de la dépression.

Les gens qui s’entraînent régulièrement ont plus de chance de développer d’autres bonnes habitudes comme une meilleure alimentation ou arrêter de fumer par exemple.

Commencer à s’entraîner c’est comme tourner une nouvelle page psychologiquement, un désir de prendre mieux soin de soi-même.

Pas besoin de s’entraîner pour un marathon ou un ironman pour ressentir ces bénéfices. Une bonne marche dynamique d’une trentaine de minutes à tous les jours pour commencer va faire la job.

PS: vous n’êtes pas obligé de me croire, tout ce que je vous demande c’est d’essayer et vous verrez par vous-même.

Santé!

Patrice

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s