Le fil de ce jour #28

#InternationalTheaterDay / #worldtheatreday

 

All the world’s a stage,

And all the men and women merely players;

As You Like It, Act II, Scene VII [All the world’s a stage]

William Shakespeare, 1564 – 1616

 

Pour la journée mondiale du théâtre je vous présente en primeur un extrait de la pièce que je suis en train d’écrire.

 

Les existentialistes (titre provisoire) tragédie-comique de Patrice Savard

Entre Hamlet le nez dans son smartphone:  être ou ne pas être voilà la question…

Bill : C’est une maudite bonne question. Posons-nous cette question maintenant : comment tu te sens d’être toi? Comment on se sent d’être soi? On se sent bien d’être soi non? On se sent bien, parce qu’il n’y a qu’une chose qui est toi – tu es le seul à être toi, oui?

Hamlet ? d’la marde oui

Bill ….. Alors c’est quoi être moi? Tu peux te le demander, « c’est quoi être moi? » Tu sais, la seule façon de savoir c’est comment être soi, est si tu fais de ton mieux à être toi le plus souvent que tu peux, en te rappelant continuellement : c’est ici ma maison.

Hamlet : (se regarde dans son smartphone) j’ai eu coutume d’être humain. En dedans, il y a cette chose…ce vide…à savoir que tout ça c’est pour rien et que tu es seul…je suis…oh solitude…oh nuit noire… que sont devenu mes matins pleins d’espoir? Vais-je mourir de monotonie?

Bill : problème de blanc…..

Hamlet : tient un like. Franchement, je m’en fous des likes. Mon ami, je ne suis pas ce que je semble être…

Bill : mon âme devrait toujours se tenir ouverte, prête à accueillir l’expérience extatique.

Hamlet : l’extatique expérience entre l’image que j’ai de moi-même et qui je suis vraiment est très douloureuse. Longtemps j’ai vécu dans la fantaisie, dans l’illusion d’un personnage fictif. Je voulais rassurer l’entourage. Un Tartuffe.

Être, c’est une question difficile. Être-moi, encore plus.

Bill : cut the crap Ham!

Jack K : inquiète-toi pas. C’est comme un rêve. Tout est extase, en-dedans. Nous ne sommes jamais vraiment nés, nous ne mourrons vraiment jamais. Ça n’a rien à voir avec l’idée imaginaire d’un moi personnel, les autres moi, plusieurs moi partout : moi est juste une idée, une idée de mortel. Ce qui passe en toute chose est un.

Bill & Hamlet : ????

Jack K : vous ne me reconnaissez-pas?

Hamlet : parfaitement, vous êtes un marchand de morue

Fédor: moi, je sens la douleur par exemple, si quelqu’un me pince, je sens la douleur. C’est pareil au niveau moral. Si quelque chose de misérable arrive, je vais me sentir pitoyable. Je me sens souvent pitoyable.

Hamlet : i feel your pain

(à suivre)

 

Je termine avec ces citations que j’aime bien

Le théâtre n’a pas de frontières. Je ne sais pas c’est de qui.

« Le théâtre est une construction de l’imagination en liberté » E. Ionesco

« L’espoir du monde repose sur la réhabilitation de l’être humain. » Vaclav Havel

« Chaque rideau qui se lève enfante une espérance. » Jorge Lavelli

 

P.S

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s