Vertige de l’avant-scène de Nicole Brossard

(extraits)

elle tenait la phrase dans sa bouche

comme une allumette

une intuition de paysage universel

entre les doigts

il lui fallait dans un autre poème écrire en faisant de toutes petites incisions à même le flagrant délit du présent; en tenant des mots simples au creux de sa main, elle admirait la manière dont chaque femme en appuyant sa bouche sur le présent tenait à la vie, au fracas des lèvres sur les bas-reliefs de mémoire de ventre et de culture

Vertige de l’avant-scène

 

peace & poem

P.S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s