Mille ans d’oiseaux

Mille ans d’oiseaux pour hausser l’illusion sacrée

et l’aveugle-né chante l’écriture du regard…

 

Mille ans d’oiseaux pour l’acte du regard,

pour cette pierrerie oculaire de la couleur,

pour cet oeil à naviguer un soleil passeur

et lever l’empreinte migratrice de l’étoile.

 

Ni l’ombre qui les fusionne au filé de l’arbre

ni la mer projetée hors des amarres de la terre

ni le vent comme un verbe sous les roulis des ailes

n’est le lieu de leur lâcher, mais la vision….

 

Mille ans à tiercer les paupières tournantes

pour baguer ce lointain de l’œil, plus aigu

que la flèche et le fracas du départ;

mille ans de larmes, parabolier, pour l’acte de voir.

 

Mille ans d’oiseaux pour hausser l’illusion sacrée

et l’aveugle-né chante l’écriture du regard…

 

Rina Lasnier L’ombre jetée 1

 

P.S

Peace & Poem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s