Migrateur

Il se passe des choses capitales

dans les cloître des racines.

 

Des choses capitales à propos

de l’homme et du soleil.

 

Je n’oublierai point les oiseaux blancs

qui devinent dans leur tête pointue,

à des milliers de milles de distance,

la venue de quelques herbes marines

et la survie de quelques racines

au cœur rouge…

 

et depuis j’attends

des nouvelles de la terre.

 

Pierre Perrault Portulan

 

P.S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s