Ravir: les visages

[…]

À coups de griffe sur la dure matière

le Menuisier creuse la surface

du monde, entame la chair

fouille les poches du temps

 

La tête appuyée contre l’échafaud

il pense: me déguiser en dieu

danser dans les mains du désordre

jusqu’à la pierre, jusqu’à la boue

[…]

 

Hélène Dorion Ravir: les lieux

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s