Qui suis je?

Je est un autre, disait Rimbaud et tant pis pour le bois qui se trouve violon….

Une histoire sans fin.

Une présence au monde.

Dans l’impermanence.

et nargue aux inconscients, qui ergotent sur ce qu’ils ignorent tout à fait !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s