Les chemins de travers

20170802_180139

Personne ne peut bâtir à ta place le pont qu’il te faudra toi-même franchir sur le fleuve de la vie, personne hormis toi. Certes, il existe des sentiers et des ponts et des demi dieux sans nombre qui offriront de te porter de l’autre côté du fleuve, mais seulement au prix de toi-même: tu te mettrais en gage et tu te perdrais. Il n’existe au monde qu’un seul chemin sur lequel nul autre que toi ne peut passer. Où mène-t-il? Ne te le demande pas. Suis-le. (Friedrich Nietzsche, considérations inactuelles III).

 

C’est le matin, je suis à mon bureau, ma concentration est bonne je sens que je rentre dans quelque chose, puis, quelqu’un descend les marches juste en face de ma fenêtre (mon bureau est en bas, on peut y accéder par l’extérieur) je bondis : j’peux vous aider!? I am here for the keys, dit-elle avec un accent incomprehensible, WHAT? The keys….c’est le voisin, son apart est sur AIRBnB. Et voilà, les pensées que j’avais à portée de main, parties, disparues. Où en étais-je.

Tu vois, ce genre de chose, ça arrive tout le temps. Le pire c’est quand l’interruption vient de toi-même, t’es en plein dedans, et puis bang ! faut pas qu’j’oublie de téléphoner un tel, d’aller acheter un truc avant que ça ferme… tu retournes à tes brebis, plus rien, un champ vide, un blanc, comme une page blanche qui te regarde la bouche grande ouverte parce qu’elle est affamée, cette page, c’est qu’elle est insatiable cette page, mais toi tu es dans le brouillard. Plus rien. Le noir.

Enluminure de la semaine qui vient de passer :

Note pour moi-même : ne pas oublier de mettre mon détecteur de bullshit à ON.

Walk the talk.

BTW, saviez-vous qu’il existe un cours qui s’appel Calling Bullshit qui a été monté par 2 prof de l’université de Washington, Carl Bergstrom et Jevin West. Vous pouvez y jeter un coup d’œil ici : YouTube playlist

WORK HARDER…non, work SMARTER! You think you are smart?

WORK SMARDER : )

Sois honnête : est-ce que tes ambitions sont suffisamment élevées ? Est-ce que c’est la meilleure chose que tu es capable de faire ?

à lire :

The lighting of western Philosophy de Bertrand Russel

Reasons and Persons de Derek Parfit

The last word de Thomas Nagel

Life’s operating manual de Tom Shadyac

The road less travel de M. Scott Peck.

Dans mon carnet :

Saisis-moi au passage si tu as la force, et tâche à résoudre l’énigme du bonheur que je te propose. Proust Le temps retrouvé.

Ma vertu préférée ? L’honnêteté

Show up-show-up and show-up! Do the work – is less painfull than the guilt of not doing anything.

“the self is never to be found but must be created, not the happy accident of passivity, but the product of a thousand actions, large and small, conscious or unconscious performed not ‘away from it all” but in the face of “it all” for better or for worse, in work and leisure rather than in free time”

Robert Penn Warren.

Of this there can be no question — creative work requires a loyalty as complete as the loyalty of water to the force of gravity. A person trudging through the wilderness of creation who does not know this — who does not swallow this — is lost. He who does not crave that roofless place eternity should stay at home. Such a person is perfectly worthy, and useful, and even beautiful, but is not an artist.

Mary Oliver

 

C’est le matin, je travail, il n’y a plus rien d’autre qui existe. Désolé si je suis en retard, ça se pourrait même que j’arrive pas du tout.

je vous souhaite une bonne semaine prolifique.

 

Patrice

 

Publicités

Pratique

Ars longa, vita brevis
l’art est long, la vie est brève

Vous avez probablement déjà entendu cette vieille blague au sujet du touriste qui demande à un chauffeur de taxi, comment se rendre à Carnegie Hall, le chauffeur de répondre «pratique, pratique, pratique»
Dans le Larousse, la pratique est une application, exécution, mise en action des règles, des principes d’une science, d’une technique, d’un art, etc., par opposition à la théorie, une connaissance acquise par l’expérience, par l’action concrète.
Synonymes pêle-mêle: exécutable, réalisable, faisable, pragmatique, envisageable, profitable, praticable, réaliste, commode, action, connaissance, expérience, apprentissage, qui concerne le concret, l’expérience, le savoir-faire.
Il y a pratiquer.
Nous devons pratiquer si nous voulons acquérir de nouvelles habitudes. Nous pratiquons un instrument de musique, nous devons pratiquer si nous voulons nous améliorer à quelque chose, atteindre des buts, tu dois effectivement pratiquer pour te rendre à Carnegie Hall.
Il y a la pratique
La pratique d’un métier, de la médecine, du droit, d’un sport, d’une religion. Dans une société obsédée par les résultats, la réalisation d’objectif, se dévouer à une pratique sans se soucier à un but particulier pourrait sembler incompréhensible. Ce qui est véhiculer dans le sport, et dans le monde des affaires est une tout autre réalité. Les entreprises ont des objectifs financiers à atteindre, il faut faire des profits pour les actionnaires, vendre plus de produits, développer des marchés. Dans le merveilleux monde du sport, en général t’es un gagnant ou un perdant. Alors que les valeurs olympiques sont : l’unité, l’amitié, le progrès, l’harmonie, la participation et le rêve, il semble que l’accent soit plutôt mis sur la course aux médailles. Quand je termine un triathlon, une des première question qu’on me pose: «en combien de temps tu l’as fais?». C’est en quelque sorte une façon de te juger, où tu te situe par rapport au reste du monde, c’est comme ça. Mais il existe des gens qui s’émerveille devant la beauté d’un jeu, d’une fin de course endiablé, d’une belle passe, d’une bonne gestion d’entreprise.
Aimer pratiquer for the sake of it comme dise les anglais, pratiquer simplement parce qu’on aime ça, pour l’amour du sport, pour l’amour du jeu, pour le plaisir. La pratique devient une recherche sans fin, tu peux toujours améliorer certaine facette de ton jeu, comme dans n’importe quel domaine d’ailleurs. Les plus grands athlètes aiment pratiquer, il sont les premiers arrivés sur le terrain et ils sont les derniers sortis.
Un de mes amis qui est entraîneur sportif me faisait remarquer qu’aujourd’hui les gens vont «s’entraîner», il ne vont plus pratiquer un sport pour le plaisir, pour le fun.
Dans les affaires, une bonne pratique de gestion exige des gestionnaires de garder la mécaniques de leurs opérations à jour et en tout temps, d’être précisément rigoureux et discipliné en matière de budget, de commande, de contrôle de la qualité, de relation avec la clientèle interne et externe.
Les familles ont leurs pratiques, leurs rituels qui leurs permets de rester unies.
La pratique régulière même si on a le sentiment d’aller nulle part est le secret du succès, il vient un moment donné où la pratique se transforme en trésor, ça demande de la patience.

Est-ce que je pratique assez?

Le Dr. Ericsson, une des autorité mondiale en matière de performances, suggère la «règle des 10 000 heure», selon lui ça prendrait donc 10 ans ou 10 000 heure de pratique délibérée pour atteindre un niveau expert dans un domaine donné, et dans le cas d’un musicien, plutôt de 15 à 25 ans pour un niveau d’élite international. Comment il en est arrivée à ces chiffres? Je ne sais pas, mais le mot clé ici est; pratique délibérée, au lieu d’une pratique automatique, ou sur le mode auto-pilote.
Une telle pratique voudrait dire de porter continuellement attention aux détails, d’être focus. Il existe un excellent terme en anglais c’est mindful, être conscient de ce que tu fais.
Pratiquer intelligemment, pas plus fort. Quand les choses ne fonctionne pas il faut parfois s’arrêter et peut-être chercher dans une autre direction.
En bref, si tu veux devenir un meilleur athlète, un meilleur acteur, un meilleur écrivain, un meilleur chef d’entreprise,  porte attention au comment de ta pratique plutôt qu’au combien.

Bonne pratique! et Bon vent!

À la semaine prochaine.

Patrice